LIEUX TROUBLES, Québec 2008-2010

Dessin d'ombre et de lumière

Fontaine de Tourny

(Texte: Le lieu est un espace mobile, changeant, nous échappant est-il là où nous sommes ou sommes-nous là où il est ?) « 24 juillet 2009, Parlement et fontaine de Tourny, Québec, Québec »,dessin d’ombre et de lumière sur polycarbonate et bois, 46 X 33 cm, 2009.

Le Grand Escalier

(Texte: allers-retours statiques) « 14 août 2009, Le Grand Escalier, Séminaire de Québec, Québec »,dessin d’ombre et de lumière sur polycarbonate et bois, 91 X 69 cm, 2009.

Manege militaire

(Texte: l’ici, maintenant, est-il semblable à hier et à demain ?) « 5 août 2009, Manège militaire, Québec, Québec »,dessin d’ombre et de lumière sur polycarbonate et bois, 33 X 46 cm chacun, 2009.

Pont Levis-Quebec

(Texte: ici et maintenant, toi et moi partageons-nous le même espace ? ou vivons-nous dans des mondes parallèles quoique perméables?) « 20 et 31 juillet 2009, Fleuve Saint-Laurent, Québec et Lévis, Québec »,dessin d’ombre et de lumière sur polycarbonate et bois, 51 X 67 cm, 2009.

Detail pont Levis-Quebec

Détail «20 et 31 juillet 2009, Fleuve Saint-Laurent, Québec et Lévis, Québec », dessin d’ombre et de lumière sur polycarbonate et bois, 2009.

Mont Orford

(Texte: Il existe des espaces imaginaires, flottant en-dehors de la sphère physique psychologiquement présents) « Novembre 2009, Vue sur le mont Orford, Sherbrooke, Québec »,dessin d’ombre et de lumière sur polycarbonate et bois, 33 X 46 cm, 2009.

La Maison

(Texte: ces lieux m’habitent) « La Maison »,dessin d’ombre et de lumière sur polycarbonate et bois, 33 X 46 cm, 2009.

Observatoire Mont Megantic

(Texte: habitants habités habités habitant en quelles proportions ?) « 12 octobre 2010, Observatoire astronomique, Mont Mégantic, Québec »,dessin d’ombre et de lumière sur polycarbonate et bois, 67 X 51 cm, 2009.

Stade olympique et Biodome Montreal

(Texte: Comment pourrais-je définir ce lieu ? comment pourrait-il être défini autrement ?) « Été 2003 et 13 juillet 2003, Stade Olympique et Biodôme, Montréal, Québec »,dessin d’ombre et de lumière sur polycarbonate et bois, 33 X 46 cm chacun, 2009.

Place d'Armes, Montreal

(Texte: Le lieu est-il le temps ?) « 5 juin 2003, Côte de la place d’Armes, Montréal, Québec »,dessin d’ombre et de lumière sur polycarbonate et bois, 46 X 33 cm, 2009.

Aquarium de Quebec

(Texte: les lieux seraient donc partout, en dedans comme en dehors, vivant leur propre temporalité) « Octobre 2009, Aquarium, Québec, Québec »,dessin d’ombre et de lumière sur polycarbonate et bois, 33 X 46 cm, 2009.

Detail aquarium de Quebec

Détail « Octobre 2009, Aquarium, Québec, Québec »,dessin d’ombre et de lumière sur polycarbonate et bois, 2009.

Dessiner le Mont Megantic © 2010 Nancy Lamontagne

Lieux troubles, 2008-2010

Ville de Québec, Canada :

Il y a la vieille ville, avec sa citadelle, et toute une ligne de temps architecturale. Le patrimoine bâti témoigne du passage du temps. Au cœur du Vieux-Québec, le présent est plus clairement le résultat de centaines d’années superposées. Toutefois, une apparente stabilité masque les transformations qui, année après année, modifient le visage de la ville. L’histoire s’écrit, se pose et s’efface, simultanément. La ville est un palimpseste qui laisse transparaître ses versions antérieures. Chaque représentation, chaque image, chaque dessin ne sont qu’une projection trouble et varient selon l’époque, selon l’éclairage que l’on y porte.

 

Ainsi, l’œuvre se découvre grâce à la lumière qui projette l’ombre du dessin et du texte sur l’espace mural. Des lieux dessinés par le passé sont projetés sur le lieu de la galerie, au temps présent. Les limites du cadre de bois tentent de contenir et cerner l’insaisissable : la transparence, la fragmentation, la légèreté et le trouble, l’ombre et la lumière.

 

Pour de plus amples informations :

Ces œuvres ont fait l'objet d'un article dans la revue Conserveries mémorielles [En ligne], « Angles Morts » , # 10 :   « Du lieu au lieu dessiné : de l’inscription à l’empreinte », 2011.

Je tiens à remercier:

La Galerie d'à Côté et le Musée des Postes/ Musée Laurier pour l'exposition des œuvres;

Le gouvernement du Québec pour son soutien à la réalisation de ce projet.

 
Logo Gouvernement du Québec
logo%20musee%20hotel%20des%20postes_edit

Lieux troubles, 2008-2010

Quebec City, Canada :

There is the old town, with its citadel, and a whole architectural timeline. The built heritage bears witness to the passage of time. In the heart of Old Quebec, the present is more clearly the result a superimposition of hundreds of years. However, an apparent stability masks the transformations which, year after year, change the face of the city. History arises, is written and erased, simultaneously. The city is a palimpsest that lets its earlier versions shine through. Each representation, each image, each drawing is but a blurry projection and varies from time to time, depending on the perspective applied to it.

 

Thus, the artwork is discovered thanks to the light that projects the drawing and text’s shadows on the wall space. Places drawn in the past are projected onto the gallery's place, in the present time. The limits of the wooden frame try to contain and surround the elusive: transparency, fragmentation, lightness and confusion, shadow and light.

 

For further information :

These works were the subject of an article in the journal Conserveries Mémorielles [Online], « Angles Morts », # 10:    « Du lieu au lieu dessiné : de l’inscription à l’empreinte », 2011.

I would like to thank:

The Galerie d'à Côté and to the Musée des Postes/ Musée Laurier for exhibiting these works of art;

The government of Quebec for its support in carrying out this project.