Ouïe-sur-Mer, territoire en période de pandémie de Covid-19, 2020.

Projet interdisciplinaire art-science, modélisation 3D d'un calligramme

Ouïe-sur-Mer 2D

Calligramme 2D

Isoeides

Isoplèthes d'imagination

Ouïe-sur-Mer 3D
Ouie-sur-Mer 3D
Ouie-sur-Mer 3D
Ouie-sur-Mer 3D
Ouie-sur-Mer 3D
Ouie-sur-Mer 3D
Randonnée dans le modèle

Randonnée dans le Calligramme 3D : capture d'image.

Randonnée dans le modèle
Randonnée dans le modèle
Randonnée dans le modèle
Randonnée dans le modèle
Randonnée dans le modèle
Randonnée dans le modèle

Calligramme 3D : une randonnée dans le modèle

Sur un ordinateur, appuyez sur le bouton gauche de la souris pour déplacer le modèle. Appuyez sur "Ctrl" ou "Shift" pour plus de possibilités de mouvement. 

On a computer, press the mouse's left button to move the model. Press "Ctrl" or "Shift" for more movement possibilities. 

Le calligramme peut aussi être exploré ici.
The calligram may also be explored here.

 

Paysage sensible (3D) art-science d’un confinement sur le littoral breton

 

Ce projet est réalisé dans le contexte de la pandémie de la covid-19. Il consiste à mettre en image, de manière sensible, la carte d'un nouveau territoire : celui du confinement vécu sur le littoral breton. Il est réalisé en collaboration avec le maître de conférences et chercheur Antoine Collin, directeur du Centre de Géoécologie Littorale, École Pratique des Hautes Études, Paris, Sciences et Lettres, à Dinard, France. Il s'agit d'un calligramme (2D) développé en 3D à l'aide d'isoeides : des isoplèthes d'imagination. L'ensemble propose une géographie sensible, une oeuvre géopoétique représentant un territoire de confinement.

La pandémie de la covid-19 provoqua, en France, des mesures gouvernementales exceptionnelles, à savoir un état d’urgence sanitaire sous la forme d’un confinement strict le mardi 17 mars 2020. Bien qu’uniformément appliquée au territoire, la règle de sortie du domicile à moins de 1 km en moins de 1 heure se déclina en fonction de la géographie. Sur le littoral breton de la Côte d’Emeraude, le confinement constitua un laboratoire pour la mise en place d’un système art-science, producteur d’une œuvre interdisciplinaire : une mise en relief d’un paysage littéraire. Le trajet bi-circadien d’entretien physique a ainsi délimité et défini une géomorphologie sensible d’une île-paysage, à travers la co-création d’isoplèthes d’imagination, dénommées « isoeides ».

Ce projet de recherche-création fait l'objet d'un article dans la revue L'information géographique de septembre 2020: "Paysage sensible art-science d'un confinement sur le littoral breton : mise en relief d'un calligramme géopoétique"

Je tiens à remercier:

Antoine Collin et le Centre de géoécologie littorale, École Pratique des Hautes Études, Paris Sciences & Lettres, pour leur participation à la réalisation et à la diffusion du projet;

Hervé Regnauld et la revue L'Information géographique pour la publication de l'article "Paysage sensible art-science d'un confinement sur le littoral breton : mise en relief d'un calligramme géopoétique" : 

L'Information géographique (3/2020), "Confins", septembre 2020;

Sylvain Guyot et l'Université Bordeaux Montaigne pour l'invitation à participer à l'exposition EXARMAS 2021.

Logo EPHE.png
Logo Bordeaux.png

Sensitive art-science landscape (3D) of containment on the Brittany coast

This project is carried out in collaboration with the associate professor and researcher Antoine Collin, director of the Centre de Géoécologie Littorale, École Pratique des Hautes Études, Paris, Sciences et Lettres, in Dinard, France. It consists of a 2D calligram, enhanced with isoeides : isopleths of imagination. The ensemble offers a sensitive geography, a geopoetical work of art representing a containment territory.

The covid-19 pandemic provoked, in France, exceptional government measures, namely a state of health emergency in the form of a strict containment on Tuesday, March 17, 2020. Although uniformly applied to the territory, the rule of leaving home less than 1 km in less than 1 hour varied with geography. On the Brittany littoral of the Emerald Coast, the containment constituted a laboratory for the establishment of an art-science system, producer of a multidisciplinary work: an embossment of a literary landscape. The bi-circadian path of physical maintenance thus delimited and defined a sensitive geomorphology of an islandscape, through the co-creation of imaginary isopleths, called "isoeides".

This creative research project is the subject of an article in the journal L'information géographique of September 2020: "Paysage sensible art-science d'un confinement sur le littoral breton : mise en relief d'un calligramme géopoétique"

I would like to thank:

Antoine Collin and the Centre de géoécologie littorale, École Pratique des Hautes Études, Paris Sciences & Lettres for their participation to the project and its dissemination;

Hervé Regnauld and the journal L'Information géographique for the publication of the article "Paysage sensible art-science d'un confinement sur le littoral breton : mise en relief d'un calligramme géopoétique" :

L'Information géographique (3/2020), "Confins", septembre 2020;

Sylvain Guyot and Bordeaux Montaigne University for the invitation to participate to the exhibition EXARMAS 2021.